Ne plus avoir peur du regard des autres

Voici ce que les chevaux ont à vous apprendre sur l’art de ne jamais rester seul dans un groupe

S’il y a bien une chose pour laquelle j’ai lutté, c’est d’être capable de m’intégrer dans un groupe que ce soit dans ma vie personnelle ou professionnelle. Vous allez découvrir ce que les chevaux peuvent vous apprendre sur comment ne jamais rester seul avec 3 techniques puissantes pour vous intégrer dans n’importe quel groupe.

Je souhaite vous partager une anecdote en y rajoutant la métaphore que j’ai trouvé dans le livre de Laurie Hawkes « Surmonter l’anxiété sociale ».

Ne jamais rester seul comme les chevaux dans leur enclos

Il y a certaines situations dans lesquelles vous vous sentez hyper confiants et où tout roule comme sur une planche de skate. Et d’autres situations où vous avez la sensation que la planche est savonneuse.

C’est mon cas en ce qui concerne mes relations personnelles et notamment au niveau affectif. J’ai encore actuellement beaucoup de mal à m’engager dans une relation sérieuse, quitte à rester seul depuis (trop) longtemps.

Certes, en parallèle j’ai développé et développe pleins d’aptitudes et de compétences très utiles dans ma vie de tous les jours, mais j’ai souvent l’impression que ces outils sont des compensations à ma peur de m’engager dans une relation sérieuse.

Et j’ai trouvé une métaphore dans le livre « Surmonter l’anxiété sociale » que je souhaite vous partager : les chevaux du cœur. Imaginez que votre cœur est est le territoire d’un groupe de chevaux à moitié sauvages, qui n’obéissent pas docilement à vos ordres. Il peut alors se produire 2 choses lorsque vous rencontrez quelqu’un qui vous plaît :

  • Soit les chevaux restent à l’abri dans l’enclos pour ne sortir qu’un à un une fois la situation bien évalué. Et les risques de vivre une déception sont faibles.
  • Soit les barrières sont grandes ouvertes et tous les chevaux sortent au galop pour aller à la rencontre de la personne intéressée. Si le terrain n’est pas vérifié, le risque de vous blesser est élevé.

Je fais parti de ceux qui laisse leurs chevaux dans l’enclos par peur d’en perdre un et ne plus jamais le revoir. Dans un versant positif, je passe pour quelqu’un de très calme, posé et qui sait prendre du recul sur les choses. Dans le versant négatif, j’avais du mal à capter l’attention de mes interlocuteurs et je pouvais passer pour quelqu’un de transparent.

Même quand on fait presque 100kg, un comble !!!

Ne jamais rester seul avec 3 techniques simples et puissantes pour intégrer un groupe

J’ai décidé depuis quelques mois d’être dans une démarche d’honnêteté et d’intégrité. Et un dilemme est vite apparu : comment garder cette honnêteté et intégrité quand je rencontre une nouvelle personne ?

Chaque personne que vous allez rencontrer ne s’attend pas à quelqu’un qui fait ce genre de démarche. Il a fallu que j’apprenne à relâcher un ou deux chevaux pour commencer à capter l’attention. Quels sont les chevaux que vous pouvez commencer à relâcher ?

La première chose que j’ai apprise c’est que vous pouvez passer pour une personne intéressante en restant silencieux pendant plus de 20 minutes. En faisant comment ? En posant 2-3 et en l’écoutant sincèrement. Vous commencez à développer ainsi à développer une écoute active qui me permet d’observer, écouter et surtout rebondir sur ce que me répond l’interlocuteur en face.

Ensuite je me suis aperçu qu’il y a des sujets de conversation « magiques » : Parlez de vos dernières vacances et généralement vient très rapidement les voyages.

Puis parlez également de ce qui vous passionne et de vos hobbies. Surtout ce qui vous passionne et communiquez en même temps la joie que vous procure ces passions.

C’est un premier palier qui permet de créer un lien émotionnel solide. Et si vous voyez que le courant passe bien, continuez à relâcher un autre cheval au fur et à mesure. Et si jamais le courant ne passe plus, vous pouvez fermer l’enclos.

En parallèle de mes chevaux, j’utilise 4 moyens pour développer un meilleur rapport avec les autres, directement inspiré de la PNL et que vous appliquez dès la fin de la lecture de cet article.

Pour résumer :

  1. Pratiquez l’écoute active
  2. Posez de bonnes questions qui ouvrent et facilitent la conversation
  3. Utilisez les 4 astuces de PNL pour rendre la conversation encore plus intéressante

Je connais peu de personnes qui font une démarche similaire à la mienne. Je discutais justement de cela avec une personne que j’ai rencontré en soirée vendredi soir et lui même me disait que parfois il avait l’impression d’être seul parce que qu’il se sentait marginal dans sa posture.

Et j’ai encore sorti cette métaphore : « Tu sais, depuis que je suis tout petit, j’adore les super héros. J’ai toujours voulu être un super héros pour montrer l’exemple. Et depuis que je suis devenu coach, j’ai l’impression d’une certaine manière de réaliser mon rêve d’enfant. »

Ce que je fais est contraire à ce que dicte notre société, peu de personnes oseront faire la démarche que vous êtes en train de faire. C’est long, c’est chiant et plus d’une fois, j’ai eu plus d’une fois envie d’abandonner. Mais il y a une chose que je sais : si vous ne le faites pas maintenant, qui le fera à votre place ?

Et j’ai envie de dire à toutes les personnes qui se reconnaissent dans cette description :

VOUS N’ÊTES PLUS SEUL !

Et si vous voulez apprendre à ne plus vous sentir seul, vous pouvez également apprendre 5 techniques A TESTER ABSOLUMENT pour reprendre confiance en moins de 10 minutes