Légende Personnelle

Comment développer votre toucher relationnel ?

Article demandé par des idées d’IDE : le toucher relationnel. Le toucher fait parti de nos 5 sens, il a un rôle déterminant pour notre survie (la sensation de marcher, chaleur, froid) et il a un impact sur votre communication et les messages que vous envoyez

Le toucher relationnel c’est quoi ?

Parlons d’abord du toucher. Le toucher, est l’un des 5 sens de l’homme, essentiel pour la survie l’exploration, la reconnaissance, la découverte de l’environnement, la locomotion ou la marche, la préhension des objets et la nutrition, le toucher d’un instrument de musique, la recherche de l’exposition solaire ou la quête d’un espace agréable, les contacts sociaux, la sexualité…

Le moyen d’utiliser le toucher est votre peau : en considérant que c’est l’organe le plus important du corps par son étendue, vous pouvez deviner qui génère le plus de sensations agréables et désagréables.

En outre, le toucher est un moyen de communication avec l’autre. Vous pouvez sous-communiquer des messages de sympathie, de tendresse, d’amour et de colère. Il a un pouvoir érogène qui lui permet de sélectionner vos partenaires amicaux et sexuels et qui crée une relation d’attachement.

Un sens qui est porteur de beaucoup de sens

Vous l’avez compris, le toucher est un sens à ne pas négliger dans votre communication et votre sous-communication. Car vous ne parlez pas avec le toucher, mais votre destinataire reçoit en totalité cette information contrairement aux mots. Toucher quelqu’un va générer en lui des émotions et des sentiments.

En tant que soignant, je l’utilise tout le temps ; c’est le moyen de communication le plus efficace à mon avis. La première façon de toucher quelqu’un, c’est de la regarder droit dans les yeux. Je recommence : pour toucher quelqu’un vous devez d’abord la regarder dans les yeux.

Parce que toucher quelqu’un sans lui avoir demandé sa permission, vous pouvez considérer ce geste comme une agression. Alors dans beaucoup de sites de développement personnel et de séduction, leurs auteurs vont vous donner une liste de zones anatomiques à toucher en premier, puis quand vous avez sympathisé, puis quand vous avez bu un 1er verre, puis…..

Je m’emmerde pas avec ces conneries. Toucher quelqu’un doit être spontané et doit être le signe de votre congruence : la sincérité et l’authenticité. Il y a bien sûr des zones du corps à éviter au premier contact : les parties intimes (le chat-bite est à proscrire lors d’un entretien d’embauche), le visage (vous portez atteinte à votre destinataire) et les fesses (même si la secrétaire porte une très jolie jupe). Bref les parties anatomiques liées à la survie et à la reproduction.

Toucher ou pas toucher ?

Dans le cadre de vos relations, je ne vous dirais pas que c’est plus important pour vos relations ou non. Il est clair que le toucher relationnel augmente votre influence auprès de chaque personne que vous côtoyez.

En tant que soignant, le toucher fait parti intégrante de mon métier. Lorsque j’effectue une toilette ou que j’aide une personne pour manger, j’en ai besoin. D’ailleurs, c’est un marronnier des sujets de TFE pour étudiant infirmier et élève aide soignante.

Alors quand j’entends qu’un soignant ne supporte pas de passer une crème sur la jambe d’une patiente, je dis souvent : « tu as oublié dans quel milieu tu travailles ? Tu peux me rappeler quel métier tu fais ? »