Livres

Chronique de la puissance des émotions de Michelle Larivey

Dans cette vidéo, vous allez découvrir la chronique résumé de La puissance des émotions de Michelle Larivey. C’est un livre que vous pouvez considérer comme un abécédaire des émotions, basé sur une observation de plus des 25 ans de l’auteur.

Qui est Michelle Larivey ?

Michelle Larivey est une psychologue québecoise de formation, qui s’est ensuite spécialisé dans le métier de psychothérapeute. Et elle a dévoué sa vie à la compréhension des émotions. Ce livre repose sur plus de 25 ans d’observations cliniques, d’échanges professionnels et de réflexion autour de la vie des émotions.

Pour cette chronique, je ne vais pas chroniquer tout le livre mais simplement la 1ère partie du bouquin, tout simplement parce que la suite correspond à une description très complète de toute la gamme des émotions. Au lieu de faire cette description, je vous invite à aller sur le site de Michelle Larivey où vous aurez tout le lexique des émotions.

Introduction

Michelle Larivey affirme que les problèmes de santé mentale prennent avant tout leur source dans la vie affective. Et ces problèmes se manifestent par des dérèglements du processus émotionnels. Elle donne les exemples de la schizophrénie, la dépression ou les troubles bipolaires.

Le fait de négliger va entraîner des problèmes qui influent sur la qualité de la vie. Et elle parle notamment du stress et de ses conséquences.

Pour rappel, le stress n’est ni une émotion ni un sentiment mais une conséquence physiologique

Chapitre 1 : le genre d’émotions

Les émotions et les sentiments sont indispensables à la vie ; ce sont des guides qui aident à répondre à des besoins d’êtres vivants.

L’auteur fait également la différence entre émotion et sentiment :

  • Une émotion est une réaction intérieure vive qui se traduit par son caractère envahissant, son intensité et qu’elle possède un caractère ponctuelle
  • Un sentiment s’apparente à une expérience émotionnelle s’apparentant à un état émotif, pas de sensations corporelles fortes et est durable dans le temps.

On dit d’une personne sentimentale qu’elle est facile à attendre, émouvoir et attendrir, et qu’elle valorise la subtilité émotionnelle.

L’importance des émotions

A – Un système d’information

Les émotions nous orientent sur le plan physique et le plan psychique. Cela montre que nous sommes atteints par des événements. Et l’intensité de ces émotions révèle l’importance de ce que nous vivons.

Or ce qui nous touche correspond à un besoin ; les émotions indiquent notre degré de satisfaction ou d’insatisfaction de vos besoins. Si vous voulez en savoir plus sur les besoins, je vous invite à regarder ces différentes vidéos que j’ai réalisé sur :

  • les 5 besoins que vous devez combler pour vivre une vie épanouie
  • Les 4×2 stratégies pour satisfaire ou non vos besoins
  • 4 questions pour identifier vos besoins

Le besoin révélé par une émotion est toujours actuel. Et l’organisme est toujours en équilibre instable, il est souvent assailli par de multiples besoins. Et quand les besoins sont satisfaits, il retrouve un équilibre stable.
On parle d’homéostasie quand l’organisme retrouve et maintient son équilibre jusqu’à ce qu’un nouveau besoin apparaisse.

Les émotions surviennent quand il y a contact avec le monde extérieur et/ou le vécu corporel.

L’auteur ne considère pas les émotions comme Positives/Négatives mais plutôt Plaisantes/Déplaisantes. Et toutes les émotions sont bonnes et utiles quand vous savez les décoder.

B – Un système de communication

Les émotions donnent de la richesse à la relation. Plus nous sommes capables de les ressentir, plus nous nous nourrissons sur le plan affectif. La capacité d’exprimer et extérioriser vos émotions développe un contact enrichissant.

Les 4 genres d’expériences émotionnelles

A – Les émotions simples

2 catégories d’émotions pour les émotions simples : les « positives » et les « négatives » . Les émotions simples « positives » expriment un besoin satisfait et les émotions simples « négatives » expriment un besoin non satisfait.

Pour chaque catégorie, 3 sous catégories qui correspondent :

  • à l’émotion par rapport au besoin : l’émotion pure et simple
  • à l’émotion par rapport au responsable ou l’obstacle : qui est le responsable ou l’obstacle ? Soi même, une autre personne ou une personne morale. Le problème est que le besoin passe au 2nd plan
  • à l’émotion d’anticipation : typiquement ce qui pourrait survenir et déclenchée par l’imagination. Quand l’émotion est positive, on est plutôt dans le désir, l’émotion est négative , on est dans l’inquiétude. Et quand on a une émotion mixte, on est dans le trac.

B – Les émotions mixtes

Ce sont des amalgames d’émotions, vous ne savez pas quelle est la véritable émotion. L’émotion mixte voile ce que vous éprouvez vraiment et tente de vous désinformer.
L’émotion qui correspond le mieux à cette catégorie est la culpabilité.

C – Les contre émotions

La contre émotion a une forte composante corporelle et c’est une émotion que vous cherchez à refouler, minimiser, étouffer et censurer. Elle correspond à une préoccupation importante dont vous voulez vous détourner.
L’exemple de la contre émotion est l’angoisse

D – Les pseudo émotions

Nous confondons souvent émotion avec des situations liées à cette dernière :

  • des états de faits : être rejeté, se sentir seul
  • Des images, des métaphores : se sentir petit, étouffé, écrasé
  • Des états d’âme : je suis calme, confus, je me sens vide
  • Des attitudes : curieux, chaleureux, ouvert
  • des évaluations : ce sont des jugements tels que « je suis nul », « je suis ridicule »

Chapitre 2 : Le processus émotionnel

Une émotion est un processus naturel de croissance (ou processus vital d’adaptation) . C’est un processus circulaire représentant un mouvement continuel et chaque phase doit être complétée avant de passer à la suivante.

Les 5 phases du processus émotionnel sont :

  1. L’émergence : C’est l’apparition de l’émotion ou du besoin qui peut soit être clairement identifié ou non. Elle se précise si nous restons en contact avec les sensations et elle se termine quand l’émotion ou la préoccupation est identifiée avec précision.
  2. L’immersion signifie ressentir l’émotion dans toute son intensité (pleurer, crier, rire,…) et en totalité
  3. Le développement est l’apparition de différentes dimensions de l’expérience et des couleurs particulières de l’émotion. Le développement permet aussi l’exploration active afin de cerner la complexité de l’émotion (notamment dans le cas de la peur ou la colère)
  4. La prise de signification ou insight en psychanalyse est le moment de saisir le sens de votre expérience, de comprendre le sens de cette émotion et de répondre à la question « Pourquoi je ressens cela ? ». A partir de là vous savez dans quelle direction agir
  5. L’action unifiante termine le cycle en respectant tout ce qui est bon pour soi (cf les bénéfices secondaires en PNL) par une action ou une expression verbale qui traduit ce que vous vivez et par le contact avec le responsable de l’émotion (soi même, une autre personne, une personne morale) et assumer ce qui est vécu devant lui.

La résistance émotionnelle

La résistance émotionnelle est un processus naturel, elle est une réaction de protection face à la souffrance, la déstabilisation et l’inconfort. Cette résistance se manifeste par un refus de compléter une étape du processus émotionnel et la mise en place de stratégies pour fuir l’émotion.

Enfin Michelle Larivey parle du type d’informations par les 4 genres d’émotions :

  • Les émotions simples : c’est l’apparition des émotions dans leur plus simple expression qui se modifie à mesure que vous l’éprouvez. Elles varient en fonction de l’intensité et de l’apparition des nuances
  • Les émotions mixtes : elles sont un amalgames de plusieurs émotions
  • Les contre émotions : ce sont des expériences émotives provoquées par une résistance émotionnelle ; cette résistance provoque de fortes réactions physiques à dominante corporelle
  • Les pseudo émotions : Méprise ou défaut de faire l’effort de cerner ce que vous ressentez. A différencier des situations
    Images ou métaphores.

Laissez vos commentaires sous cette vidéo et partagez-la sur les réseaux sociaux via les boutons sur votre gauche.